Image by Ryan Geller

PHM
Process Healing Method

“Imaginez que vous flottez dans un océan de sérénité, dans un océan de possibilités...”

wave.png

 “Rêvez l’impossible, parce que les rêves se réalisent vraiment.”

 

Elijah Wood 

La théorie du Dr Flint, le psychothérapeute canadien qui a créé Process Healing Method (Méthode de guérison progressive), est que tout comportement ancré en nous repose sur une mémoire significative, et que toute mémoire significative est liée à une forte émotion -habituellement négative. 

Si nous parvenons à modifier une mémoire donnée, en séparant l’émotion négative qui y est rattachée, la mémoire devient alors ineffective et… inoffensive. Et si la mémoire est modifiée, le comportement le devient également, n’est-ce pas?

Nous parlons ici de dysfonctionnements mentaux ou physiques, mais aussi de schémas psychologiques récurrents en matière de relations, d’argent, de travail, voire même de santé.

Or, jusque très récemment, nous pensions n'avoir accès qu'aux mémoires actives de notre conscient afin de tenter de changer notre personnalité profonde, par le biais de psychothérapies ou psychanalyses.

Egalement, jusqu’à il y a peu encore, on pensait qu’une mémoire était quelque chose de permanent, d’immuable. Cependant, les neurosciences ont connu une avancée faramineuse ces deux dernières décennies, et les études les plus poussées dans ce domaine prouvent désormais que les mémoires sont en fait malléables: chaque fois qu’on fait remonter une mémoire inconsciente à la surface, grâce à cette technique bien particulière développée par le Dr Flint, on a l’opportunité de la modifier; ses connexions neurales redeviennent fluides, les synapses s’ouvrent, les neurones se détachent légèrement les uns des autres, et le cerveau est alors littéralement capable de remplacer d'anciennes connexions négatives par de nouvelles connexions positives ou neutres.

Comment changer une mémoire alors ? Et plus précisément, une mémoire engrangée dans notre subconscient ?! C'est ce que le Dr Flint a découvert en faisant appel au Supraconscient, un observateur extérieur qui est en quelque sorte détaché de ce qui se passe dans le Conscient et le Subconscient, permettant ainsi au cerveau de se reprogrammer naturellement.

En utilisant l’ambiance imprégnée de sérénité de la séance, le Supraconscient peut créer de nouvelles associations mémorielles calmes et paisibles, modifiant ainsi les connexions neurales.

 

En conclusions... Afin de maîtriser notre vie, nous devons maîtriser notre comportement, qui émane de nos mémoires et émotions négatives. Or, une fois nos émotions négatives déconnectées de nos mémoires, nous sommes libres de créer de nouvelles mémoires positives, et par là-même, de nouveaux comportements. Grâce à cette approche, nous nous détachons de nos schémas neurologiques passés, et tout ce qui importe alors est le présent, qui devient une base saine, solide et sereine pour un futur totalement différent de ce qu’il aurait pu être.

“Et si vous saviez que vous ne pouvez pas échouer? Que tenteriez-vous de réaliser?”

 

Robert Schuller