ÉTUDES

«Le premier pas vers le bonheur complet est de prendre la responsabilité -pleine, totale et absolue- de tout ce que vous créez dans votre vie. Ca inclut le bon et le mauvais.»

M.D. Rowland

ÉTUDE COMPARATIVE

Une étude scientifique réalisée par Alfred Barrios a comparé les taux de guérison obtenus dans le cadre de thérapies différentes.

On estime que le taux de guérison, grâce à :

•          la psychanalyse est de 38% après une moyenne de 600 séances

•          la thérapie cognitive et comportementale est de 72% après une moyenne de 22 séances

•          l’hypnothérapie est de 93% après une moyenne de 6 séances

 

Conclusion: Barrios remarqua donc, qu’afin de modifier les pensées, comportements et habitudes, l’hypnothérapie était la thérapie la plus effective et celle qui demandait le moins de temps.


Source: Barrios, Alfred A. "Hypnotherapy: A Reappraisal," Psychotherapy: Theory, Research and Practice (1970)

De plus en plus, l’hypnothérapie est utilisée dans toutes sortes de domaines, et les études sont là pour le prouver. Voici quelques exemples de recherches couvrant différents cas: accouchement, syndrome du côlon irritable, rétablissement post-opératoire, maladies de la peau (ichthyose), et performances sportives.

Accouchement

* A. Madrid, R. Giovanni, M.Wolfe (2011) “Treating persistent nausea of pregnancy with hypnosis” - American journal of clinical hypnosis.


** Harmon, T.M., Hynan, M., & Tyre, T.E. (1990) - Improved obstetric outcomes using hypnotic analgesia and skill mastery combined with childbirth education - Journal of Consulting and Clinical Psychology

Avant tout autre travail, l’hypnothérapie doit traiter les appréhensions vis à vis de l’accouchement: en éliminant peur, anxiété et idées préconçues, nombre de conséquences néfastes peuvent être évitées, permettant à la future mère -ainsi qu’au futur père- de se détendre et de profiter pleinement de la grossesse.

Les recherches montrent que l’hypnothérapie peut réduire de manière importante les nausées et vomissements pendant la grossesse*, avec des suggestions positives données, par exemple, pour diminuer la sensibilité aux odeurs.

Dans cinq compte-rendus, 60%  à  79% de femmes ayant fait des séances d’hypnothérapie n’ont pas eu besoin de traitement analgésique.

 

Dans une autre étude, les sujets ayant fait de l’hypnothérapie ont déclaré avoir eu: des douleurs moins fortes, des temps de travail de stade 1 plus courts, moins de médicaments, et des naissances spontanées plus fréquentes que dans les autres groupes. Dans deux autres compte-rendus, 58% des femmes ayant utilisé l’analgésie hypnotique n’ont eu recours  aucun autre traitement**. Par ailleurs, certaines ont eu également un taux de dépression post-natale plus bas que dans les autres groupes.

Syndrome du côlon irritable

Whorwell P.J; Prior A; Faragher E.B. (1988 & 1987). Whorwell, P.J., Prior, A. & Faragher, E.B. (1984). "Controlled Trial of Hypnotherapy in the Treatment of Severe Refractory Irritable-Bowel Syndrome." Lancet, pp. 1232-1234. Whorwell, P.J., Prior, A. & Colgan, S.M. (1987). "Hypnotherapy in Severe Irritable Bowel Syndrome: Further Experience."

L’hypnothérapie est l’une des méthodes de traitement les plus efficaces dans ce domaine, connaissant un taux de succès de plus de 80% pour les douleurs abdominales et le ballonnement.

Souvent, elle aide les autres symptômes tels que les migraines et les céphalées de tension.

 

Chez les patients souffrant de cas graves et chroniques de syndrome du côlon irritable, ce sont ceux qui bénéficièrent de séances d’hypnothérapie qui montrèrent l’amélioration la plus importante à tous les niveaux, et qui maintinrent cette amélioration durant un suivi de 2 ans.

Rétablissement post-opératoire

Rapkin, D.A., Straubing, M., Singh, A. & Holroyd, J.C. (1988).

"Guided Imagery and Hypnosis: Effect on Acute Recovery from Head and Neck Cancer Surgery" Paper presented at the Annual Meeting of the Society for Clinical and Experimental Hypnosis, Asheville, N.C. Spiegel, D, (1998).

Report in the Harvard Mental Health Letter.

Les patients ayant fait des séances d’hypnose avant leur opération ont vu leur séjour à  l’hôpital écourté.

 

Les études montrent également que les méthodes d’hypnose ont été utilisées avec succès dans le cadre du traitement de l’anxiété associée aux interventions médicales.

Maladies de la peau. Ichthyose

Extrait du British Medical Journal, 1952

“Cet article publié dans le journal britannique médical reprend l’histoire presque fantastique d’un jeune Anglais souffrant d’ichtyose depuis sa naissance. Il s’agit là  d’une des maladies les plus hideuses que l’on puisse imaginer, une maladie congénitale, souvent appelée la maladie des écailles de poisson, puisque la peau forme une croûte noire épaisse qui recouvre pratiquement tout le corps, avec des écailles aussi dures qu’un ongle. Et lorsque l’une de ces écailles se plie, elle se brise et libère du sang. Pour cette maladie horrible, aucune origine n’est connue, et aucun traitement n’a été trouvé. Or, ce patient a été plus chanceux que d’autres.

Un hypnothérapeute anglais entendit parler de son cas et lui offrit d’essayer l’hypnothérapie. De façon compréhensible, les autres médecins furent sceptiques devant ce qui leur paraissait être une approche ridicule. L’enfant avait déjà subi, en vain, de nombreux traitements, dans les meilleurs hôpitaux britanniques. Une greffe de la peau sur les mains n’avait fait qu’aggraver la situation.  Donc il ne fut pas étonnant que les cercles médicaux se moquèrent de ce jeune hypnothérapeute qui osait penser pouvoir, par ses paroles, totalement éradiquer une maladie aussi grave. Néanmoins, l’hypnothérapeute, commença son traitement.

Et… A la grande surprise de tous, en l’espace de 5 jours, l’épaisse croûte noire externe devint souple, s’effrita et tomba. Bientôt, la peau en dessous devint rose et douce. Douze médecins furent témoins de ce succès complet par l’hypnothérapie.”

Performances sportives

L’équipe soviétique aux Jeux Olympiques de 1956 à  Melbourne en Australie
Lors des Jeux Olympiques de 1956 en Australie, l’équipe de l’Union Soviétique était arrivée avec 11 entraîneurs supplémentaires, quelque peu différents des entraîneurs habituels. C’étaient en fait des hypnotiseurs, qui avaient pour mission d’hypnotiser les athlètes russes afin d’en faire de super-athlètes. Et c’est ce qu’ils firent ! A la fin des Jeux Olympiques de 1956, l’Union Soviétique avait remporté plus de médailles que n’importe quelle autre nation: 98 médailles (24 de plus que les Etats-Unis), dont 37 médailles d’or.

Jimmy Connors
Le joueur de tennis Jimmy Connors était un vif défenseur de l’hypnose, ayant eu recours à différentes techniques afin de visualiser qu’il gagnait… ce qui lui a permis de remporter l’Open des Etats-Unis à  5 reprises.

The Chicago Bulls “ Coach Phil Jackson” and Michael Jordan
Le coach principal de la Nation Basketball Association (NBA), Phil Jackson, avait recours chaque jour à l’hypnose auprès de la fameuse équipe des Chicago Bulls dans les années 1990, lorsqu’il entraîna Michael Jordan et les Bulls vers leurs 6 incroyables championnats de la NBA.

Prenez la responsabilité de votre vie…

et que se passe-t-il?
Une chose horrible :

plus personne à  qui reprocher quoi que ce soit.

 

Erica Jong

Serenity Hypnotherapy Sydney

Marie-Aude (Audrey) Vallat

Hypnothérapeute

(Diplôme d'Etat en hypnothérapie, PNL, EFT & EMDR)

info.serenity

​© 2019 créé par cc_since1990. All rights reserved